Loading...
Elections présidentielles Togo 2020 : les 7 candidats à la Magistrature Suprême

L’élection présidentielle au Togo aura lieu le 22 février 2020. Depuis la révision constitutionnelle de 2019, le président togolais est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans renouvelables qu’une seule fois. Sur un total de 10 candidats, 7 ont été retenus par la Cour constitutionnelle. Présentation. Faure Gnassingbé […]

Déplacement du chef de l’Etat au Gabon

Alors que l’actualité de l’Afrique de l’Ouest sub saharienne continue de dérouler son flot de nouvelles sanglantes après l’attaque, lundi dernier, de villages dans le nord du Burkina Faso, SEM Faure Essozimna Gnassingbé continue son inlassable travail de coopération et de promotion de la paix et de la sécurité chez ses voisins et alliés. Il […]

Le chef de l’Etat SEM Gnassingbé reçoit son homologue de Guinée Bissau

Visite officielle d’importance pour la première visite du Président nouvellement élu de Guinée Bissau SEM Umaro Sissoco Embalo. Après des années d’instabilité politique et de crise profonde, la Guinée Bissau semble enfin avoir retrouvé une certaine paix, à laquelle n’est pas étranger SEM Faure Gnassingbé. Le rôle du Togo et de Faure Gnassingbé dans la […]

Visite du Président de l’Afrique du Sud à Lomé

Au titre de ces derniers jours : la visite du Président de l’Afrique du Sud Cyril Ramaphosa à Lomé dans le cadre d’une tournée africaine. Après la Guinée et le Ghana, c’est au tour du Togo d’accueillir le chef d’état Sud Africain avec lequel SEM Faure Gnassingbé entretient des relation de travail et diplomatiques plus […]

Faure Gnassingbé sur Twitter : un président moderne mais pas accro à twitter

L’utilisation des outils digitaux : une preuve de modernité Faure Gnassingbé est né au Togo mais a grandi et étudié dans les pays développés tels que la France et les Etats Unis. Sa vision de développement du Togo, d’assainissement des finances publiques et de bonne gouvernance vont de pair avec l’utilisation efficace des outils informatiques que […]

28 janvier 2019 par Dani

Visite de travail à Abidjan et coopération Togo Côte d'Ivoire
zigzag-jaune-Togo

Notre Président de la République, SEM Faure Gnassingbé, a effectué une visite de courtoisie et de travail à son homologue ivoirien...

22 février 2019 par Dani

Initiative d'Accra : déplacement au Ghana pour une synergie contre le terrorisme
zigzag-jaune-Togo

A la demande du président du Ghana, Nana Akufo Addo, un mini sommet sur la sécurité sous-régionale et la lutte anti terroriste a commencé ce jour à Accra....

13 mars 2019 par Dani

Visite de travail à Abu Dhabi pour une meilleure coopération entre les EAU et le Togo
zigzag-jaune-Togo

Inspirante visite de travail aux Emirats Arabes Unis depuis dimanche dernier pour SEM Faure Gnassingbé. Après sa visite en Chine de la fin d'année dernière chez le premier financier....

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider
Les derniers articles diplomatiques et politiques

Politique étrangère en République togolaise

Le Togo, encore appelé République togolaise, est un des plus petits pays d’Afrique. Long de seulement 700 km du nord au sud et large de 150 km, pour une superficie de 56 785 km², il abrite une population de 8 176 449 habitants (2018).
Le pays partage ses frontières avec le Burkina Faso au nord, le Bénin à l’est et le Ghana à l’ouest. Au sud, il est en contact avec le golfe de Guinée.
La République togolaise fait partie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Depuis quelques années, le pays parvient à sortir de sa léthargie. Aujourd’hui, le Togo poursuit une politique étrangère active et participe à de nombreuses organisations internationales. Elle est particulièrement active dans les affaires régionales ouest-africaines et au sein de l’Union africaine. Les relations entre la République togolaise et les Etats voisins sont également bonnes. Enfin, le pays entretient de bonnes relations à l’international. Il est donc intéressant de se demander comment le Togo a-t-il réussi à bâtir une politique étrangère aussi stable ?

Togo-Golfe-Guinée

Les relations de la République togolaise avec les autres pays

Avec ses voisins les plus proches, le Togo entretient des relations de confiance. On peut par exemple, citer le Ghana, pays frontalier, qui possède une longue histoire avec la République du Togo. Bien entendu, le pays a aussi tissé des liens économiques forts avec les pays membres de UEMOA et de la CEDEAO (le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo).
Avec les pays européens les relations sont aussi globalement bonnes. Le Togo possède d’ailleurs plusieurs ambassades étrangères sur son territoire et des ambassades dans les pays étrangers.
Enfin, le Togo a tissé des relations diplomatiques avec le Japon, l’Arménie, la Croatie, la Chine, la Géorgie, l’Estonie, l’Inde, le Kosovo, dont le Togo a reconnu les frontières, la Lettonie, la Lituanie, Malte, le Monténégro et le Vietnam. Par exemple, le Togo, depuis son indépendance, entretient de bonnes relations avec les Etats-Unis, même s’ils ne constituent pas l’un des principaux partenaires commerciaux.
Depuis, son indépendance et particulièrement depuis quelques années, la République togolaise entretient de bonnes relations avec de nombreux pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique. Le succès de sa politique étrangère est notamment dû à Son Excellence Monsieur Faure Gnassingbé, qui n’hésite pas à multiplier les visites diplomatiques à l’étranger.

CEDEAO-CEDEAO

 

Le succès de la politique étrangère du Togo

Depuis quelques années, S.E.M Faure Gnassingbé a renoué la confiance avec l’Union européenne après treize ans d’embargo.
Dans un premier temps, pour redynamiser le pays, le président mise sur la relance de l’économie, la lutte contre la pauvreté et un programme de modernisation des infrastructures. Ce n’est qu’à partir de 2010 que S.E.M Faure Gnassingbé décide de consacrer plus de temps à la politique étrangère.
Le chef du gouvernement entame une série de visites diplomatiques à l’étranger et se participation au sein des organisations africaines (CEDEAO, UEMOA, Union africaine, etc.) est de plus en plus active.
Ensuite, entre 2012 et 2013, la République togolaise devient membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies. Le pays lutte contre la criminalité transfrontalière, contre le terrorisme et la piraterie maritime. Le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Elliott Ohin, mobilise d’ailleurs sur ces questions la communauté internationale.
En septembre 2013, le ministère des Affaires étrangères change de main et un nouveau chef de la diplomatie est nommé en la personne de Robert Dussey. Ce changement signe définitivement le retour du Togo sur la scène internationale. Le chef de l’Etat donne une mission claire au nouveau ministre : appliquer une diplomatie économique, nouer de nouveaux partenariats et ouvrir de nouveaux marchés pour favoriser le développement du Togo.

Le succès de la politique étrangère du Togo

Mieux maîtriser son chauffage

Depuis quelques années, S.E.M Faure Gnassingbé a renoué la confiance avec l’Union européenne après treize ans d’embargo.
Dans un premier temps, pour redynamiser le pays, le président mise sur la relance de l’économie, la lutte contre la pauvreté et un programme de modernisation des infrastructures. Ce n’est qu’à partir de 2010 que S.E.M Faure Gnassingbé décide de consacrer plus de temps à la politique étrangère.
Le chef du gouvernement entame une série de visites diplomatiques à l’étranger et se participation au sein des organisations africaines (CEDEAO, UEMOA, Union africaine, etc.) est de plus en plus active.
Ensuite, entre 2012 et 2013, la République togolaise devient membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies. Le pays lutte contre la criminalité transfrontalière, contre le terrorisme et la piraterie maritime. Le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Elliott Ohin, mobilise d’ailleurs sur ces questions la communauté internationale.
En septembre 2013, le ministère des Affaires étrangères change de main et un nouveau chef de la diplomatie est nommé en la personne de Robert Dussey. Ce changement signe définitivement le retour du Togo sur la scène internationale. Le chef de l’Etat donne une mission claire au nouveau ministre : appliquer une diplomatie économique, nouer de nouveaux partenariats et ouvrir de nouveaux marchés pour favoriser le développement du Togo.
Pour mener à bien cette mission, le ministre des Affaires étrangères multiplie les déplacements à l’international : Asie, Océanie, Europe, Moyen-Orient, il se rend aux quatre coins du globe. Même si la politique étrangère reste au cœur des débats, l’économie et l’aide publique au développement s’immiscent dans les discussions. De plus, la diplomatie togolaise s’étend par le biais de nouvelles relations avec de nouveaux pays comme le Kazakhstan, les Seychelles, l’Estonie, la Lettonie, le Turkménistan, le Kosovo, la Lituanie, etc.

Faure-Gnassingbe-president-Togoo
UNESCO-Togo

La modernisation de la diplomatie à la togolaise

Le succès de la diplomatie à la togolaise est nécessairement passé par la modernisation de cette dernière. Il a donc fallu améliorer les conditions de travail des diplomates et réorganiser l’administration centrale.
L’année 2014 a d’ailleurs été synonyme de grands changements avec la nomination de nouveaux ambassadeurs et l’ouverture de représentations à Londres, à l’UNESCO et à la Francophonie. D’autres partenariats ont également suivi (Maroc, Afrique du Sud, Sénégal, Turquie et Brésil).
Toujours dans l’optique de moderniser la diplomatie, le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, a décidé d’ouvrir la carrière de diplomate à la Diaspora togolaise pour que ces personnes puissent intégrer des postes de consul et d’ambassadeur. Première dans le pays, il encourage ainsi les Togolais à postuler au sein des organisations internationales.
Comme l’aime à le rappeler le ministre des Affaires étrangères : « La diplomatie togolaise n’est pas celle d’un parti, mais d’une nation ».
Pour S.E.M Faure Gnassingbé et son gouvernement, la vision de la politique étrangère se résume à multiplier les visites diplomatiques dans de nombreux pays afin de tisser des relations stables et durables, notamment sur le plan économique pour nouer de nouveaux partenariats et favoriser le développement du pays. La modernisation de la diplomatique togolaise a aussi permis de mettre en place une politique étrangère qui fait maintenant ses preuves et qui fonctionne.