Loading...
Diplomatie

Visite de travail à Abu Dhabi pour une meilleure coopération entre les EAU et le Togo

Le prince heritier d Abou Dhabi a recu Faure Gnassingbe

Inspirante visite de travail aux Emirats Arabes Unis depuis dimanche dernier pour SEM Faure Gnassingbé. Après sa visite en Chine de la fin d’année dernière chez le premier financier du continent africain, c’est désormais sur le sol emirati que le président du Togo vient mobiliser les investissements qui permettront de mettre pleinement en oeuvre le Plan National de Développement porté par le chef d’Etat.

A l’agenda présidentiel donc, rencontre avec Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nayan, prince héritier d’Abu Dhabi. Lors de cet entretien, le prince héritier Al Nayan a réaffirmé son intention de renforcer les relations avec les pays amis tels que le Togo en multipliant « les initiatives et les efforts […] pour parvenir à un développement économique et social durable ». De son côté, Faure Essozimna Gnassingbé s’est dit ravi de la bonne entente avec les dirigeants des Emirats Arabes Unis et a souhaité développer plus avant la collaboration en prenant comme exemple le développement des EAU.

SEM Faure Gnassingbé Abu Dhabi Togo

Les discussions abordées lors de ces échanges comprennent des sujets aussi variés que l’emploi des jeunes, le multilatéralisme ou la promotion des énergies renouvelables et de l’énergie solaire en particulier (rappelons que le fonds emirati finance pour partie – à hauteur de 15 millions de dollards – le projet de construction de centrale solaire de 30 MegaWatts au Togo). Son Excellence a ensuite visité le centre financier international d’Abu Dhabi (l’Abu Dhabi Global Financial), la zone industrielle ultra moderne d’Abu Dhabi (le Khalifa industrial zone ou Kizad) avec son port de 9100m² entièrement automatisé et ses nombreux entrepôts et usines ainsi que le Abu Dhabi Global market qui est un modèle de réussite aux Emirats.

A l’issue de cette rencontre, le gouvernement togolais a exprimé son souhait de s’inspirer de l’Abu Dhabi Global Market pour son projet de transformer le Togo en hub logistique et régional et centre d’affaires de premier plan. D’autres accords ont été signés comme l’investissement des Emirats pour le développement des petites et moyennes entreprises togolaise par le biais d’une aide de 55 millions de Dirham des Emirats Arabes Unis (AED) (environ 15 M de dollards).